Portrait du bourgeois moderne

A travers « Histoire de ta bêtise » (2019), l’auteur, réalisateur, scénariste et critique de cinéma François Bégaudeau s’attaque au bourgeois. Il s’adresse à eux directement, par le “tu”.

Ainsi, Bégaudeau dresse le portrait de ces bourgeois “cools”, ceux-ci même qui appellent à faire barrage à la haine, qui ne manquent jamais de rappeler qu’ils sont de grands humanistes antiracistes, antifascistes, LGBT etc.

Antiraciste car le bourgeois est avant un mec “cool” qui se bat pour les opprimés. Ils’aime beaucoup lorsqu’il paraît humaniste. Pour l’entreprise France, il est bon de voir ces couleurs du monde entier réunies pour mieux régner.

Antifasciste parce que c’est “cool” de lutter contre les extrêmes. De rappeler aux radicaux de gauche que l’URSS fut un échec et de pointer du doigt ceux qui lisent Maurras. Mais attention ! Le bourgeois ne brûle pas de livre, pour ne pas ressembler aux nazis, mais veut plutôt déconseiller. Restons cools.

Bref, le bourgeois est “cool”, c’est quelqu’un d'”ouvert” avant tout.
Bégaudeau en agace plus d’un. A chaque moment où le bourgeois peut se demander si l’auteur n’en serait pas lui-même un, celui-ci n’hésite pas à parler de sa situation, de ses idées et arrive donc toujours à prendre de l’avance sur le lecteur.

C’est un immense plaisir de voir le parfait petit bourgeois se faire détrousser de la sorte.

Et puisqu’on n’est jamais mieux servi que par soi-même, François Bégaudeau nous offre la meilleure publicité qui soit pour son livre, dans l’émission C à vous (lien ci-dessous) :
https://youtu.be/EduR-tk_5EM

Bonne lecture à tous !